Connexion
Shinsekai Yori Shinsekai Yorimini

Shinsekai Yori

Date: 29/09/2012

Statut: Terminée

Saison: Automne 2012

Type: Anime

Nombre d'episode : 25

Auteur:

Studio: A-1 Pictures

Titre alternatif: From the New World / 新世界より
8.61 (114 vote)


L’histoire se déroule dans un monde dirigé par des humains ayant un pouvoir surnaturel.
Nous suivons 5 lycéens, Saki, Satoru, Maria, Mamoru, et Shun, qui vivent dans une petite ville verdoyante et paisible.
Après un certain incident, Saki et les autres découvrent l’effroyable vérité du monde dans lequel ils vivent. C’est alors qu’ils décident tous les 5, de combattre pour protéger ceux qui leur sont chers alors que le monde est sur le point de s’effondrer.

Recommandation

mini Houseki no Kuni mini Boku Dake ga Inai Machi mini Kujira no Kora wa Sajou ni Utau mini Made in Abyss mini Kiseijuu: Sei no Kakuritsu mini Darling in the FranXX

De

Note: 9

12 personnes ont trouvé cette critique utile

J'ai du mis prendre à deux fois avant de terminer Shinsekai Yori, à première vue banal, on se laisse aspirer dans l'ambiance au bout quelques épisodes. J'ai repris l'animé après m'être arrêté à l'épisode 3, et j'ai compris à quel point j'ai été stupide de m'être arrêté.

Si j'ai choisis de faire ma première critique sur ADKami sur cet animé et pas un autre, c'est tout d'abord parce qu'il en avait aucunes, alors qu'il y'a tellement de choses à dire.

Shinsekai Yori c'est l'adaptation d'un roman à succès, l'animé en lui même est quasiment passé incognito, malheureusement. Je pense qu'il est de loin l'animé qui m'a le plus étonné, de part son ambiance différente, sa morale et le fil conducteur très difficile à comprendre. Car oui, c'est loin d'être un banal animé méchant/gentil. Shinsekai Yori c'est la remise en question de qui est véritablement bon. Les premiers épisodes sont flous, et compliqués, beaucoup d'informations nous parviennent d'un coup, mal expliquées, c'est sans doute pour celà que j'ai eu du mal à m'accrocher au départ. Mais plus l'histoire avance, plus on commence à se prendre au jeu.

Les graphismes sont bons, voire même très bons pour sa saison, la bande son joue magnifiquement sont rôle dans chaque scène, quelle soit dramatique ou dynamique, aucun détails ne semble leur avoir échappé.

Au départ l'univers semble décousu voire même incohérent et on s'enfonce de plus en plus dans les questions, jusqu'au final, qui lui vaut, à mes yeux, une place dans les chefs-d'oeuvre de l'animation. Shinsekai Yori, au même titre que l’excellent Kiseijuu nous laisse comme arrière goût une réelle réflexion qui nous fait comprendre la complexité de cet oeuvre étonnement cohérente et structurée. Mais Shinsekai Yori c'est aussi des émotions, de la mélancolie, de la haine, de la détresse, de la peur, de l'angoisse et une touche de romance toutes dosées parfaitement et dans un contexte logique.

Je garde un très bon souvenir de Shinsekai Yori, et de son grandiose final, qui sont selon moi, est tristement beaucoup trop méconnu.

Si vous lisez cette critique sans avoir commencé Shinsekai Yori ou si vous avez comme je l'avais fait, décroché aux premiers épisodes, j'espère vous avoir convaincu du potentiel de cet animé qui est d'après moi, une indéniable réussite.

De

Note: 6

3 personnes ont trouvé cette critique utile

ATTENTION SPOILERS SAUVAGES!

Shinsekai Yori m'a, à première approche, attirée par ses graphismes et par les promesses de son histoire.

J'ai été rapidement déçue et ce, pendant 25 épisodes.
Graphismes:
Les couleurs dans SY sont souvent très jolies. Je me souviens avoir lâché un petit "WAW" quand j'ai commencé à regarder l'animé tellement elles me plaisaient. Je me souviens aussi d'une assez jolie scène de nuit sur l'eau. Malheureusement, j'ai fini par ne même plus faire attention au bon travail fourni sur les paysages tellement le reste m'a paru médiocre.
Les personnages ont un design banal manga: pas dégueux mais sans grand intérêt. Ennuyeux, je dirais même.
Les créatures, qu'on parle des extranerratus, des chats, de "minoris" ou d'une quelconque autre espèce, m'ont marquées par contre. J'ai eu l'impression qu'ils essayaient de leur donner un air "inquiétant", "repoussant"... Je suis friande de ce qui est moche mais maîtrisé or, j'ai trouvé qu'ici, le résultat était sans style, presque caricatural.

Histoire:
J'ai cru comprendre que c'était un roman à la base.
J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup d'originalité dans SY. Les idées sont intéressantes et par pleins d'aspects, l'univers dans lequel on cherche à nous plonger l'est aussi.
Le côté post-apocalyptique est géré de manière peu commune, un monde d'une grande personnalité. Le principe de "retour de mort" est plein de potentiel. Le côté "pouvoir magique" c'est du vu et revu et pourtant ils ont, ici aussi, réussi à nous pondre quelque chose d'original...

REALISATION:
... mais c'est PLAT. Et c'est le BORDEL. Et c'est MOU! J'ai tellement peiné à arriver jusqu'au bout de cet anime!!! Mais enfin!
- Les personnages sont vides et caricaturaux car ils n'existent que par 1 ou 2 traits de caractères un peu marqués. Leur raisonnement est régulièrement tiré par les cheveux, à la convenance du scénario. J'ai eu tout du long la sensation qu'ils étaient (complètement) un peu débiles et trop souvent immoraux. Impossible de m'y attacher pour ma part.
- Les amourettes sont lourdes et presque ridicules. C'est simple: soit on les sent venir dès l'épisode 1, soit elles sont surprenantes par leur absurdité et leur inintérêt. Beurk.
- Les (très) bonnes idées ne sont jamais approfondies et souvent mal amenées. J'ai compris sans comprendre les histoires d'amnésie, de disparition, de limite, de démon de karma. Je pense que ça tient essentiellement à un problème de réalisation sur lequel je vais revenir là:
- Au niveau du rythme, pour le coup, ils se sont grave chiés. C'est tellement du grand n'importe quoi que ça en gâche l'animé. 24 épisodes c'est trop court pour développer une histoire avec un tel potentiel, certes. Ça peut pas se faire sans survoler quelques idées, mais à ce point là c'est quand même consternant.
Le début est hypra long, alors qu'il ne se passe rien. Ensuite, les évènements importants font que s'enchaîner.

Donc en 2 épisodes, Shun sort avec blondinet puis en fait il le largue et il s'en va mystérieusement, et en fait c'est un démon houlala et Saki fugue et part à sa recherche, et 1 ou 2 épisodes après, il... meurt.

POURQUOI, avoir pris 7 épisodes pour nous montrer la bibliothèque cheloue et expédier l'histoire du démon de karma si rapidement?
J'ai pris un exemple précis un peu à la walou mais ils enchaînent les phases vides et pénibles avec des évènement réglés en 2 épisodes tout du long et ils font des sauts de 10 ans comme des gros bourrins. Et ils nous balancent des flashbacks tout droit sortis des abysses de leurs fesses tout aussi mal.

Série Aléatoire

Taboo Tattoo

Taboo Tattoo

タブー・タトゥー

Seigi est un collégien pratiquant les arts martiaux. Il met à profit ses talents pour aider les plus faibles. Un jour, il reçoit une mystérieuse pierre de la part d'un homme qu'il a aidé. Une marque a...

Tchat RP Conseil d'anime tous les tchat Rejoindre Discord RP

Top Ajouteurs

  • 55766valacri
  • 48665Fenrir
  • 36267ShiryuTetsu
  • 28000Anime
  • 21714hickoman
  • 19289darking42
  • 17647nicksam274
  • 16971KistuKai
  • 16689Xemn
  • 16327seriesTV