Connexion

L'Encyclopédie d'ADKami 160 💬


Afficher


Avatar de Aleona

par Aleona ( modifié )

dans Bla-bla

Alors pour commencer, abonnez-vous à la MEILLEURE chaîne youtube de France : ALEONA

Ceci étant fait...

Le cerveau humain est un organe fascinant, complexe et mystérieux ; par ailleurs, petite réflexion anecdotique : le cerveau humain est le seul organe qui ne se comprend pas lui-même. Produit de plusieurs millénaires d'évolution, façonné par l'environnement, cet organe a su façonner l'environnement en retour en bien ou en mal.
Étant anthropologue de renom (non), je me suis longtemps demandé comment l'idée de façonner le monde nous est parvenue.

Je conclus de mes réflexions de bains l'émergence de, selon moi, deux principaux moteurs du progrès scientifique et technique de l'Homme.

Premièrement, chez tout être normalement constitué et mentalement stable, l'instinct de survie est quelque chose d'innée, nous devons survivre et pourquoi pas nous reproduire assurant ainsi la pérennité de l'espèce. Alors nous développons la technique qui nous permet de fabriquer des armes permettant de nous défendre face aux menaces éventuelles mais aussi de chasser, la cuisson des aliments qui améliore leur digestion, la médecine qui tente tant bien que mal de nous ramener à un état non pathologique, la connaissance empirique des plantes pour nous soigner, des étoiles pour nous repérer, etc...
En essayant d'être plus global que l'instinct de survie, on peut surtout dire que le premier moteur serait la volonté d'améliorer le confort quotidien de l'Homme tout simplement : on a des besoins et on va utiliser la science et la technique pour les assouvir.

Vient ensuite le deuxième moteur : la curiosité. Il n'est pas étonnant d'être émerveillé par le monde qui nous entoure. Nous ne sommes qu'un grain de sable dans l'immensité de l'Univers et nous sommes une infinité de fois moins nombreux que les plus petits constituants du monde physique. Par l'observation et l'expérimentation, on va sans cesse vouloir comprendre ce monde qui cache tant de secrets.

Logorrhée terminée, passons au vif du sujet. Si je vous réunis ici même, c'est justement pour assouvir cette curiosité naturelle. Partagez votre savoir, que ce soit de la culture pop, de l'art, de la science, etc... Qu'il serve ou pas dans la vie importe peu.
Vous pourrez apprendre des choses intéressantes ou pas. Bref.
Nous avons tous des domaines de spécialité particuliers. Me concernant, je suis un fidèle joueur du FC Médecine, donc je risque de poster – si l'envie me prend – des trucs qui touchent à ce domaine là mais également à la biologie et plus globalement, aux sciences naturelles voire même aux mathématiques.
Essayez tout de même de développer un minimum votre propos. Vous pouvez éventuellement discuter à propos du savoir de quelqu'un d'autre pour le corriger ou pour demander plus de précisions si cela vous intéresse.

Faites-vous plaisir et faites-nous plaisir. A vous de jouer !

image-ifomembre

(L'image était stylée donc je l'ai mise)
3 votes positifs / 0 negatif
Points: 3
❱ 61
Avatar de JeMeSuisPerdUe
Vétéran

hé hé vous y connaissez rien c'est tout ! ce pseudo vien du fin fond de mon âme tel une pute nan je déconne ok je le changerais une autre fois mdr

❱ 62
Avatar de Aleona
Ancêtre-flooder

Aleona

op

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.


La croyance populaire attribuerait cette citation à Lavoisier, père de la chimie, et pourtant elle se rapproche beaucoup plus de la citation d’Anaxagore : « Rien ne naît ni ne périt, mais des choses déjà existantes se combinent, puis se séparent de nouveau ». Cependant, la citation de Lavoisier bien que plus longue, reprend ce principe de transformation de la matière.
Plus précisément, il affirme qu’il y a une égale quantité de composés chimiques avant et après la réaction. On appelle réactifs, les composés chimiques présents initialement avant le commencement de la réaction et produits, les composés formés à l’issue de la réaction chimique.

Lors de la respiration cellulaire (vous remarquerez que c’est un sujet qui me permet d’introduire plusieurs thèmes différents héhé), on assiste à l’oxydation du glucose sous l’effet du dioxygène, accepteur final d’électron. Cette oxydation dépend énormément des enzymes qui régissent les réactions. Sans ces enzymes, l’oxydation du glucose prendrait U N P E U plus de temps… Ces enzymes sont qualifiées de catalyseurs : ils accélèrent les réactions chimiques sans altérer la stœchiométrie de la réaction, c’est-à-dire la proportion de réactifs consommés et de produits formés. Par exemple, dans la réaction 3A + 2B → C, l’utilisation d’un catalyseur va permettre de former C plus vite mais 3 molécules de A se combineront toujours avec 2 molécules de B pour former 1 molécule de C.

La cinétique chimique est un domaine de la chimie qui étudie l’évolution des réactions au cours du temps. Dans le calcul de la vitesse V d’une réaction, on voit apparaître un facteur k proportionnel à la vitesse : plus k est élevé, plus la réaction se fait vite.
Ce facteur k dépend de plusieurs choses : la température, la pression, la nature de la réaction, la présence ou non d’un catalyseur, la nature du solvant.
Le chimiste Arrhenius établit une loi empirique (basée sur l’expérience) que suivent la plupart des réactions chimiques. Il lie notamment la température et k. Si vous avez fait des TP de chimie dans votre lycée, vous avez peut-être remarqué qu’on chauffe les mélanges pour accélérer la réaction. En effet, quand T augmente, k augmente aussi.

image-ifomembre

Bon… C’est vrai qu’on voit pas au premier abord en quoi k augmente avec la température T. Laissez-moi donc le prouver. Ensuite, j’expliquerai chaque terme de la formule.

image-ifomembre

e est un nombre tout comme 1, 2 ou 45874918646 et A est son facteur pré-exponentiel.

R est la constante des gaz parfaits. Il fait parti des grandes constantes en physiques comme la célérité c de la lumière, la constante G de gravitation universelle ou encore la permittivité diélectrique du vide. R est souvent couplé à T (retweet XD) comme c’est le cas dans la loi des gaz parfaits qui met en relation volume, pression, température et quantité de matière d’un gaz ou bien la loi d’action de masse qui conditionne les équilibres chimiques.

Enfin, le plus important de tous : Ea. Qu’est-ce que c’est que cet Ea???
On utilise souvent la représentation suivante pour illustrer Ea : lorsque vous mettez en contact une allumette et son paquet, il n’y a pas de combustion et pourtant tous les composés chimiques requis sont là. Cet Ea pour énergie d’activation parle d’elle-même. En fait, pour commencer le feu, vous le savez bien, il faut faire une friction. C’est l’énergie dépensée lors de la friction qui va faire que la réaction commence et ainsi, l’allumette brûle. C’est comme s’il y avait une barrière énergétique qui empêche que la réaction se fasse spontanément. C’est ça l’énergie d’activation, c’est un prérequis pour qu’une réaction se déroule correctement.

Revenons maintenant à notre histoire de catalyse. Si vous réfléchissez un minimum, vous conclurez qu’un catalyseur aura alors pour rôle de baisser l’énergie d’activation, soit diminuer Ea pour que la réaction se fasse plus facilement et donc plus vite.

image-ifomembre

Par ailleurs, on peut très bien le voir dans la loi d’Arrhenius l’influence de l’énergie d’activation dans la vitesse d’une réaction.

image-ifomembre

❱ 63
Avatar de Aleona
Ancêtre-flooder

Aleona

op

Pour résumer tout ça. Dans le monde des réactions chimiques, il existe une certaine énergie d’activation plus ou moins élevée qui va faire obstacle pour le déclenchement d’une réaction chimique, ce qui fait que celle-ci va mettre plus ou moins de temps à se réaliser. La loi d’Arrhenius nous permet de quantifier cette énergie d’activation.
Le problème étant que, dans le monde du vivant, les choses doivent se faire vite pour bien faire fonctionner l’organisme. C’est là qu’entrent en jeu les enzymes, véritables catalyseurs biologiques qui toutefois, sortent du cadre de la loi d’Arrhenius. En général, il faut retenir que les catalyseurs vont abaisser l’énergie d’activation pour accélérer la réaction.



J'avais la flemme de faire un truc sur le péritoine finalement.
En plus, c'est complexe.

❱ 64
Avatar de Diminisher
Loli is life

Ohh le temps de réaction et demi-réaction :3

image-ifomembre

En vrai c'est simple ^^

❱ 65
Avatar de JeMeSuisPerdUe
Vétéran

hé hé grand-père en vrai c'est intéressant ta maniére de récitez tu devrait faire prof plus tard je lis de plus en plus t'es pavé digne de l'épreuve de français aux bac !

❱ 66
Avatar de Aleona
Ancêtre-flooder

Aleona

op

Ptdrrr, jamais je ferai prof même si j'aime bien transmettre mes connaissances. Limite, prof dans les études sup, mais pour les classes avant le bac, pas question de gérer des enfants. :x

Respect aux profs des collèges et lycées. Surtout collège où on est de gros trisos.

❱ 67
Avatar de JeMeSuisPerdUe
Vétéran

mdrr le collége c'était un jeux d'enfant comparé aux lycée pro si je devait comparé la pro sa serait south park je pense ^^

❱ 68
Avatar de Aleona
Ancêtre-flooder

Aleona

op

J'suis en train de préparer un truc bien long ptdr, soyez préparés ceux qui ont la foi car je me suis fait plaisir.

❱ 69
Avatar de Diminisher
Loli is life

Aaaahh
Ça tombe j'ai rien de prévu :3

❱ 70
Avatar de Aleona
Ancêtre-flooder

Aleona

op

image-ifomembre

A partir de l’image ci-dessus, pouvez-vous deviner de quoi je vais parler aujourd’hui ?

Et oui! On va parler de la raison qui explique pourquoi Fortnite est le meilleur jeu du siècle. ^^

SPOIL: Ne clique pas ici! Yamete! >.<hihi c’était un prank ^^


On va parler du modèle ondulatoire de l’atome, enculé.


Il est important de rappeler ce qu’on savait à propos de l’atome avant le modèle ondulatoire. Vous savez, en science, rien n’est fixe, tout est mouvant. On constate ; de ces constats, on en tire des problématiques ; de ces problèmes, on émet des hypothèses et de ces hypothèses, on pratique des expériences qui infirmeront ou confirmeront l’hypothèse. Tout ça a pour but la construction d’un modèle théorique qui tente de décrire la réalité des choses.

Le modèle de Bohr-Sommerfeld était le modèle atomique qui dominait avant le modèle ondulatoire. On y décrit un noyau central de charge électrique positive qui concentre quasi toute la masse de l’atome autour duquel tournent les électrons de charge négative. Ces électrons ont une orbite fixe caractérisée par un niveau d’énergie n pouvant aller de 1 à l’infini théoriquement. Plus n est élevé, plus les électrons ont des orbites possibles où ils peuvent se balader.
Lorsqu’un électron passe d’un niveau d’énergie n2 élevé à un niveau d’énergie n1 faible, on dit qu’il se désexcite. Lors de cette désexcitation, un photon d’énergie égale à la différence des niveaux d’énergie n2 – n1 est propulsé. Ces photons vont provoquer des raies spectrales lumineuses caractéristiques de l’atome : l’ensemble des raies s’appelle le spectre.
image-ifomembre

Voici le spectre d’émission de l’hydrogène :
image-ifomembre

Cependant, le modèle de Bohr seul se heurta à ce qu’on appelle l’effet Zeeman. Pour faire bref, l’effet Zeeman c’est l’apparition de nouvelles raies visibles en présence d’un champ magnétique externe.

Sommerfeld introduit d’autres notions au modèle de Bohr. Ce sont des notions qui vont conférer certaines propriétés à l’orbite que dessine l’électron. Pour cela, il met en place 4 nombres quantiques :
• le nombre quantique principal n : il s’agit du n de Bohr qui représente le niveau d’énergie, il ne change pas, il caractérise la taille de l’orbite
n = 1 ; 2 ; 3 ; 4 ;… par ailleurs pour chaque valeur de n, on affecte une lettre, respectivement : K, L, M, N,…
• le nombre quantique secondaire ou azimutal l : les orbites ne sont plus circulaires mais elliptiques, l va caractériser « l’ellipscité » de l’orbite (ce mot n’existe pas mais vous m’avez compris, faites pas genre)
l = 0 ; 1 ; 2 ; … ; n-1 et comme pour n, chaque valeur de l est représentée par une lettre, respectivement : s, p, d, f,…
• le nombre quantique magnétique m : il caractérise l’orientation de l’orbite
m = -l ; … ; -1 ; 0 ; 1 ; … ; +l
• le nombre quantique de spin s a été introduit plus tardivement : il caractérise la « rotation » de l’électron sur lui-même, attention, il ne tourne pas vraiment, mais les calculs s’apparentent à une rotation (à un moment cinétique précisément) MAIS IL NE TOURNE PAS SUR LUI-MÊME CELA N’AURAIT PAS DE SENS
s = -1/2 (spin down) ; +1/2 (spin up)

image-ifomembre

Le champ magnétique externe va disperser les différents m permettant de mieux distinguer les raies d’où l’effet Zeeman. Avec l’introduction de ces 4 nombres, le modèle prend plus de consistance.
Mais voilà, dans le même temps, d’autres physiciens travaillent sur un tout autre type de physique qui va bouleverser les années à venir tant par sa complexité que par sa capacité à résoudre les problèmes que nous n’arrivions pas expliquer : la mécanique quantique.

❱ 71
Avatar de Aleona
Ancêtre-flooder

Aleona

op

A cette époque, on considérait les électrons comme des particules et la lumière comme une onde. Cependant, Einstein décrit l’effet photoélectrique en considérant la lumière comme un flot de particules, les photons d’énergie E = hν. On a alors une sorte de dualité onde-particule pour la lumière.
De Broglie étendit cette dualité à toutes les particules.
Une démonstration remarquable de cette dualité onde-particule fut l’expérience des fentes de Young. Avant de décrire cette expérience, il faut savoir qu’une onde qui traverse 2 mini-fentes très rapprochées va provoquer un phénomène d’interférence. C’est un phénomène propre à l’onde.
image-ifomembre

L’expérience de Young consistait à faire de même mais avec des électrons. On fait passer petit à petit des électrons à travers les 2 fentes. Comme on pensait que les électrons n’étaient seulement que des particules, on pouvait comparer cette expérience au fait de projeter des balles de ping-pong à travers un mur creusé de 2 fentes proches au milieu : certaines balles seront arrêtées par le mur alors que d’autres traverseront les fentes et continueront leur chemin. Ainsi, on s’attendait à la fin de l’expérience que se dessinent 2 bandes d’électrons qui représentent les électrons qui ont traversé les fentes et qui ont continué leur chemin.
Voici ce qu’on a eu :
image-ifomembre

Ce qu’on voit est très nettement une putain de figure d’interférence qui est, rappelons le, propre à l’onde. Alors, électron, onde? particule? Voici ce que De Broglie a tenté de répondre avec son lien entre longueur d’onde (onde) et quantité de mouvement (particule).
image-ifomembre

Grâce à cette relation, on pouvait affecter une longueur d’onde à un corps de masse m.
Vient ensuite Heisenberg (non pas celui de Breaking Bad).
Voici ce qu’il affirme : on ne peut connaître aussi précisément la position et la quantité de mouvement (donc la vitesse) d’une particule simultanément. Cela veut dire que si je connais la position exacte d’une particule, je ne pourrais pas connaître sa vitesse. La précision de la mesure de la position et la précision de la mesure de la quantité de mouvement sont inversement proportionnelles : c’est le principe d’incertitude d’Heisenberg.
image-ifomembre

Si vous tentez d’appliquer ces deux dernières formules à des objets macroscopiques, vous verrez que ces effets seront infimes. Les phénomènes bizarres de la mécanique quantique ne s’observent effectivement qu’à des échelles ridiculement petites. Tous ces phénomènes ainsi que le spin sont des phénomènes qui nous échappent totalement.

Bon, et maintenant, que tire-t-on de tout ça? Car c’est bien beau tout ça mais où est l’atome?


A cause du principe d’incertitude de Heisenberg, on ne pourra plus parler en terme exact mais seulement en terme de probabilité. Schrödinger (le mec de l’image tout en haut) introduit alors la notion de probabilité de présence de l’électron autour du noyau. Cette notion va remplacer la notion d’orbite fixe du modèle de Bohr.
Avec De Broglie, on a vu qu’on pouvait décrire l’électron comme étant une onde. L’amplitude de l’onde associée à l’électron va être décrite par la fonction d’onde ψ(x,y,z) et son carré ψ² va donner la densité de probabilité de trouver l’électron à un point M de l’espace. Cette fonction d’onde n’est accessible que via la résolution de l’équation de Schrödinger qui va faire intervenir 3 nombres : n, l et m. Oui, ce sont les nombres quantiques introduits par Sommerfeld.
Ce triplet (n,l,m) va définir à la fois le niveau d’énergie de l’électron et sa répartition dans l’espace représentée par une orbitale schématiquement appelée case quantique. Ces nombres quantiques n’auront plus la même signification qu’au temps de Bohr-Sommerfeld : n va décrire la taille de l’orbitale, l va représenter la forme de l’orbitale (s = orbitale sphérique ; p = orbitale bilobée ;…) et m va représenter l’orientation des orbitales dans le repère (O,x,y,z) centré sur le noyau. Il ne peut exister au maximum que 2 électrons par orbitale : un de spin ↑ et un de spin ↓, c’est le principe d’exclusion de Pauli.

Je vais dessiner quelques exemples pour illustrer le délire.
image-ifomembre

Voici les états électroniques de l’hydrogène dans le modèle actuel :
image-ifomembre

❱ 72
Avatar de Aleona
Ancêtre-flooder

Aleona

op

On peut déterminer la configuration électronique de chaque atome, c’est-à-dire comment les électrons sont répartis au sein de l’atome. Par exemple, l’atome d’hydrogène n’a qu’un seul électron et il va se répartir dans une seule couche électronique, la première n=1. Ensuite, pour la sous-couche, c’est automatiquement l=0. Ainsi la configuration électronique de l’hydrogène à l’état fondamental (car il peut exister à des états dits excités avec des n plus grands) est 1s¹ car il n’y a qu’un électron dans cette case quantique. Celui de l’hélium est 1s² car il y a deux électrons dans cette case dont un est de spin up et l’autre de spin down (principe de Pauli).
Il y a plusieurs règles de remplissage des cases quantiques dont une a été citée juste avant :
• La règle de Klechkowski établit l’ordre de remplissage des couches et sous-couches électroniques. 1s → 2s → 2p → 3s →…
Il y a un moyen simple de savoir quel est l’ordre de remplissage :
image-ifomembre

Il est à noter que cet ordre de remplissage suit un ordre croissant d’énergie : E(1s) < E(2s) < E(2p) <…
• La règle de Hund nous dit comment remplir les couches électroniques. On comble chaque sous-couche avec au moins un électron et quand toutes les sous-couches de la couche électronique sont remplies, on entame avec le second électron de spin opposé. Lorsque toute la couche est remplie, on passe à la suivante.
C’est comme un système de bus. Chaque personne qui rentre dans le bus va choisir une place seule. Quand tout le monde aura pris une place seule, les personnes suivantes n’auront pas d’autre choix que de se mettre sur une place à côté de quelqu’un qui avait pris une place seule. Lorsque toutes les places sont remplies, on attend et on monte dans le bus suivant (bon, en vrai, on reste debout mais t’as compris le bail).

Illustrons tout ça avec l’atome de fluor :
image-ifomembre

❱ 73
Avatar de Aleona
Ancêtre-flooder

Aleona

op

C’est bien beau de décrire les atomes, mais un atome seul est difficilement trouvable voire pas du tout à l’état naturel, il me semble, je sais pas. Un atome va former des liaisons chimique avec d’autres atomes.
Les liaisons chimiques résultent d’une mise en commun d’électrons entre 2 atomes pour combler la dernière couche électronique : « Il me reste un électron pour me satisfaire, il te reste un électron pour te satisfaire, et si on liait ces électrons ? »

Dans le modèle de Lewis, on représente la formation d’une liaison covalente de la façon suivante :
image-ifomembre

La règle de l’octet régit cette volonté de former des liaisons covalentes. Chaque atome va vouloir combler tous ses vides sur sa couche de valence (= couche électronique périphérique dont le n est plus élevé). Mais il y a plusieurs exceptions à cette règle.

En plus des liaisons simples, il peut exister des liaisons doubles et triples qui reposent sur le même principe.
image-ifomembre

Toujours selon Lewis, il existe parfois un état de valence pour former plus de liaison car l’état fondamental (normal) ne permet pas de former de liaisons. La configuration électronique du carbone à l’état fondamental est 1s²2s²2p². Je vous laisse dessiner les cases quantiques pour que vous visualisez mieux le truc (cela va vous permettre de savoir si vous avez bien compris jusqu’ici et j’ai la flemme de faire un autre schéma hihi). Vous vous rendrez compte que cette configuration ne permet de former que 2 liaisons car il n’y a que 2 électrons célibataires. Pourtant, le carbone peut faire 4 liaisons pour obéir à la règle de l’octet. Pour cela, il entre dans un état de valence dont la configuration est 1s²2s¹2p³. Avec ça, il y a 4 électrons disponibles pour 4 liaisons covalentes.

Bref, le modèle de Lewis est un modèle simple qui permet de schématiser la chimie organique et minérale. Mais c’est tout, car c’est un modèle schématique qui ne nous donne aucune information sur la nature même de la liaison covalente. En outre, il est mal adapté dans les cas de mésomérie dont je ne vais pas parler.

C’est là qu’entre en jeu la mécanique quantique.

❱ 74
Avatar de Aleona
Ancêtre-flooder

Aleona

op

Pourquoi 2 atomes vont spontanément mettre en commun leurs électrons? Une seule raison : la stabilité.

Prenons 2 atomes et mettons-les côte à côte.
Ceux-là vont avoir chacun des orbitales atomiques OA propres à eux et le système {atome 1, atome 2} va posséder une certaine énergie traduisant la stabilité du système. Rapprochons-les et leurs orbitales vont commencer à se perturber jusqu’à se recouvrir. Les OA vont finir par fusionner et former une nouvelle orbitale-fusion qu’on appelle orbitale moléculaire OM permettant la mise en commun des électrons. L’OM a une énergie plus basse que les 2 OA donc le système devient plus stable.

image-ifomembre

Les 2 OA 1s des deux atomes d’hydrogène décrits respectivement par les fonctions d’onde ψ1 et ψ2 vont fusionner pour donner une OM de fonction d’onde ψ = k1·ψ1+ k2·ψ2. Cette fusion forme la molécule de dihydrogène.
En réalité, il existe 2 fonctions d’onde possibles solutions de l’équation de Schrödinger associée à la situation. Une première solution est la solution la plus stable, c’est l’OM dite liante où on va pouvoir détecter les électrons mis en commun. La deuxième est instable et de plus haute énergie que les 2 OA, c’est l’OM antiliante. Comme le système tend vers la stabilité, alors c’est l’OM liante qui est privilégiée. L’OM antiliante σ* ne contient pas d’électrons, elle est dite vacante.
image-ifomembre

Pour la suite, on va négliger les OM antiliantes pour simplifier les schémas.

Les OM peuvent prendre plusieurs formes selon la nature des orbitales impliquées dans la fusion :
• Les liaisons σ résultent d’un recouvrement axial de 2 OA et vont se caractériser par une libre rotation autour de leur axe
image-ifomembre
• Les liaisons π résultent d’un recouvrement latéral de 2 OA et vont se caractériser par leur rigidité
image-ifomembre

Reste à savoir comment fonctionne le carbone. Rappelons-le celui-ci se met dans un état de valence pour former 4 liaisons covalentes alors qu’à l’état fondamental, il ne pouvait en faire que 2. Que se passe-t-il à ce moment là du coup?

Le carbone à l’état normal est incapable de former 4 liaisons. Ses orbitales atomiques de sa couche externe (n = 2) vont alors se réorganiser de manière à avoir une meilleure répartition dans l’espace : c’est le phénomène d’hybridation.
image-ifomembre

Cette hybridation est appelée sp³ car elle met en jeu toutes les cases quantiques de la couche L. Il y aura alors 4 OA sp³ pour la formation de 4 liaisons σ à l’origine de liaisons simples. Le carbone a alors une géométrie tétraédrique formant des liaisons à 109°.

Il y a aussi l’hybridation sp² entre 1 OA s et 2 OA p (il va donc rester 1 OA pz) qui forment 3 OA sp². Ces 3 OA sp² vont être impliquées dans la formation de liaison σ tandis que l’OA pz résiduelle va être impliquée dans une liaison π (seulement s’il y a recouvrement latéral).
image-ifomembre

Cette hybridation va être à l’origine d’un carbone à géométrie plane formant des liaisons à 120°.

Évidement, il existe d’autres types d’hybridation : sp, sp³d, sp³d², etc et évidemment, je ne vais pas m’amuser à tous les détailler, cela me prendrait 8848 jours.

Ce qu’il faut surtout en tirer de tout ça, c’est qu’en science, rien n’est vrai à 100%. Les expériences sont une sorte d’épreuves aux modèles, soit ça passe et dans ce cas, tant mieux pour lui, soit ça casse, dans ce cas, on essaie d’ajuster les choses pour que ça passe ou on rejette carrément le modèle en cas de contradiction sévère, et on essaie d’en trouver un meilleur.
La mécanique quantique est un domaine de la physique complexe et riche. Accessible par les mathématiques, inaccessible par notre compréhension intuitive du monde, elle a bouleversé le monde scientifique et a su donner une nouvelle conception de l’atome.

Voilà. J’espère qu’avec ces longs pavés, vous avez pu un petit peu comprendre les bases du modèle actuel de l’atome et des liaisons chimiques. Et si, malgré mes explications qui peuvent parfois être floues – je comprends –, vous ne pigez rien à ce que je raconte, dites-vous que :

Richard FeynmanSi vous croyez comprendre la mécanique quantique, c’est que vous ne la comprenez pas.


Merci. A bientôt.

❱ 75
Avatar de Aleona
Ancêtre-flooder

Aleona

op

Écoutez cette musique, elle est cool :

❱ 76
Avatar de Diminisher
Loli is life

Awawa Trop d'info pour un seul homme ><


PS: GG pour le taff, petite astuce top secrète non pour la citation (comme tu l’utilises souvent)

Quand tu utilises la balise (quote)(/quote)
tu peux ajouter le nom de l'auteur (ou ce que tu veux..)

Ex:

DimCeci est un exemple :3


Suffit d'écrire:
(quote=Le nom de l'auteur)(/quote)

❱ 77
Avatar de Diminisher
Loli is life

Aie Aie les musiques que te demande de faire ton prof de physique x)))

Moi j'avais du faire avec la chanson simple/basique de OrelSan (oui)

❱ 78
Avatar de Aleona
Ancêtre-flooder

Aleona

op

Ah bien vu le truc du quote.

Pour la musique, j'ai découvert ça par moi-même, je sais plus comment par contre. D'ailleurs ce gars a même fait une parodie de Despacito version biologie mdr.

J'aimerais bien savoir ce que contenait ta version de Basique :o

❱ 79
Avatar de Diminisher
Loli is life

Mais de rien

Par contre pour ma version de basique fo que tu regardes avec mon ancien prof :))
C'était sur les molécules et le pH (ouais...)

C'était vraiment pas folichon x)

❱ 80
Avatar de Aleona
Ancêtre-flooder

Aleona

op

Ouais, ça risque d'être complexe de parler à ton prof.

Actualiser

Tu dois te connecter pour commenter !

Club News

Un nouveau visuel pour l'anime Kamisama ni Natta Hi

Fenrir 9 💬

L’anime Edens Zero, daté au Japon + Staff Animation

Fenrir 29 💬

Saison 2 pour Uzaki-chan & Kanojo, Okarishimasu (Rent a Girlfriend)

Newser 15 💬

Date de la seconde partie de la 4e saison de Haikyū!!

Fantome97 3 💬

Hanyō no Yashahime nouvelle bande annonce en Vostfr

Fantome97 0 💬

L’anime Shingeki no Kyojin Final Season sortira en Décembre 2020

Fenrir 12 💬

Bande annonce pour Magatsu Wahrheit: Zuerst

Fantome97 4 💬

Une bande-annonce pour Tonikawa: Over the Moon For You

Fantome97 2 💬

Une troisième bande-annonce pour Jujutsu Kaisen

Fantome97 6 💬

L'anime Sword art Online Progressive annoncé

Fenrir 42 💬

L’anime Gekidol, en Teaser Vidéo

TheAnimeOtaku 3 💬

Le Bluray de l’anime Date A Bullet, daté au Japon

Fenrir 5 💬

Le manga Kaguya-sama - Love is War annoncé par Pika

Fenrir 5 💬

L’anime Shaman King, en Annonce Vidéo + Staff Animation

Fenrir 20 💬

Le manga Horimiya adapté en anime

Fenrir 11 💬

L’anime Jaku Chara Tomozaki-kun, daté au Japon

Fenrir 4 💬

La date de sortie pour Quan Zhi Gao Shou 2 enfin dévoilée !!!!!!!!!!!!

KannaChan 14 💬

Un trailer pour Burn The Witch

Fantome97 8 💬

L’anime Kami-sama ni Natta Hi daté + Publicité TV

Fenrir 9 💬

L’anime Love Live! Nijigasaki, en Promotion Vidéo

Lawki 4 💬

L’anime Muno no Nana 2e PV et date de diffusion !

Fantome97 11 💬

L’anime Osomatsu-san Saison 3 daté au Japon

Lawki 1 💬

Le jeu Shenmue adapté en anime

Fenrir 1 💬

L’anime Dr. Stone Saison 2, en Visual Art 2

Fenrir 8 💬

L’anime To Your Eternity, en Teaser Vidéo VOSTFR

Fenrir 12 💬

L’anime Tate no Yuusha no Nariagari Saison 2, en Visual Art

Fenrir 25 💬

Une date et un nouveau trailer pour l'anime JUJUTSU KAISEN

Fantome97 8 💬

Le manga Sayonara Football adapté en anime

Fenrir 4 💬

L’anime Sayonara Watashi no Cramer, daté au Japon

Fenrir 4 💬

Kimi to Boku no Saigo no Senjou, 3e trailer et sa date de diffusion

Fantome97 7 💬
plus d'actualité
Tchat RP Conseil d'anime tous les tchat Rejoindre Discord RP

Top Ajouteurs

  • 81272valacri
  • 73390Anime
  • 54247ShiryuTetsu
  • 49002Fenrir
  • 33551nicksam274
  • 30569hickoman
  • 20650MxMxM
  • 19602darking42
  • 17661MrNeko
  • 16690Xemn